Tout savoir sur le CBD

par Smartify Apps au May 20, 2021

Introduction au CBD, de quoi parle t-on ? :

Dans une plante de cannabis il y a différentes substances agissantes sur notre organisme, les plus connues étant le THC et le CBD.
Le
THC (tétrahydrocannabinol) est la substance pyscho-active qui classe la marijuana comme produit stupéfiant, les effets de ce psychotrope vont être l'altération de vos pensées, une modification des perceptions, une légère euphorie, une baisse des réflexes, un état de détente, une légère somnolence, etc.

Le CBD (cannabidiol) quant à lui, n'est pas un psychotrope à proprement parlé.

Il est consommé comme son grand frère le THC de la même manière, c'est-à-dire sous infusion, tisane, huile, e-liquide à vapoter, en résine ou sous fleur mais, dans la mesure où cette substance n'est pas psycho-active, votre esprit ne sera pas altéré.
Les effets constatés sont,
relaxation, sensation de détente, décontraction musculaire et nerveuse.

Différences et points communs entre CBD et THC:

points communs :

  • -  Se consomme de la même manière

  • -  Toutes les deux sont issues du chanvre

  • -  Tout les deux sont des cannabinoïdes

    Différences:

- Ne présente pas d'effets délétères pour la santé mentale et physique
- Le CBD ne rend pas addict
Le THC est illégal

I°) Comment agit le CBD dans mon organisme ?

a) Vulgarisation scientifique

Dans les années 1960 une équipe de scientifiques, encadrée par le Dr. Raphael Mechoulam, après avoir réussi à isoler le THC puis le CBD, a découvert au sein du corps humain le système endocannabinoïde.
Le système endocannabinoïde est un réseau de récepteurs s'étendant dans tout l'organisme et où le système nerveux central a un rôle. Il est donc ce qui interagit avec les nombreux cannabinoïdes existant dans le chanvre. Le système endocannabinoïde joue un rôle étendu et profond dans l'organisme et des études suggèrent qu'il est également impliqué dans la régulation du système immunitaire, de l'inflammation et de nombreux autres processus comme la neuro-protection et est reconnu comme anxyolitique.

Le CBD est intimement lié avec la neurotransmission de la sérotonine (neurotransmetteur lié à la gestion de nos émotions principalement celle de l'humeur, et de facto de la dépression) car le récepteur 5-HT1A (neurotransmetteur jouant un rôle crucial dans la neurotransmission de la sérotonine) est réceptif au CBD.

Des études ont également démontré que cette substance affecte la région de l’hippocampe. L'hippocampe est dans le cerveau une région constituant le système limbique, lui-même impliqué dans la mémoire, l'olfaction et la gestion des émotions.
De plus le
CBD, promeut la neuro-génèse, c'est-à-dire, la formation de nouveaux neurones au sein du cerveau ce qui favorise à elle seule la diminution de l'anxiété et les comportements connus des dépressifs.

b) Expérience sociale réalisée sous CBD

En 2011 une étude a réunie deux groupes séparés de 12 patients.
Tous les patients du groupe A ont reçu
une dose de CBD et tous les patients du groupe B ont reçu un placebo et aucun des patients des deux groupes ne savaient exactement ce qu'on leur administrait.
Ensuite tous les patients on
subit un test stressant, celui de prendre la parole en public. De manière significative, tous ceux ayant été pré-traités au CBD étaient moins anxieux, cognitivement plus efficient, et globalement plus performant durant leur prise de parole, que ceux ayant consommé un placebo.
Ce test est probant.

c) Conclusion du CBD sur mon organisme

Il serait très difficile de dire du mal sur le CBD après s'être renseigné sur le sujet me direz- vous, en effet.
Qu'il s'agisse de la
gestion de la douleur, du contrôle de la température dans son corps, les vertus du CBD sont pléthores.

Pour les troubles de l'épilepsie ou gérer les spasmes il est très efficace.

De plus, aussi paradoxale soit-il, il lutterait contre les phénomènes d'addiction, et beaucoup de néo-consommateurs de CBD anciens fumeurs de THC, se sont reconvertis, et sont sortis du coté obscur de la force.
Dans la mesure où
le CBD n'est pas addictif, la transition THC/CBD pour les gros consommateurs de joints s'est avérée être un palliatif de bonne facture.
Un bon leurre pour nos sens.
Oui, supprimer les
effets délétères du THC tout en gardant la saveur d'une bonne herbe est une forme de plaisir bien assumé.
Alors le
CBD en ces périodes difficiles de confinement où le taux de dépression a été multiplié par deux, peut éventuellement à la manière d'autre plantes sédatives, s'avérer un bon compromis pour ne pas plonger dans le marasme ambiant.

II°) Légal ou pas ? Quels sont mes risques ?

a) Peut-on légalement consommer du CBD en France ?

Oui, il est légalement autorisé de consommé du CBD en France car le ministère de la santé à largement assouplie et démocratisé cette pratique.
Néanmoins, n'est légalisé que le
CBD ne disposant pas plus de 0,2 % de THC.
De plus, de par sa récente arrivée sur le marché, il n'existe pas de législation écrite à son sujet.

Ce que l'on peut en déduire, c'est qu'il n'y a pas de loi interdisant sa consommation dans l’hexagone.

b) Et au volant, avec le test salivaire ?

N'ayez craintes, si aujourd’hui à l'aube de l'année 2021 vous êtes soumis à un test salivaire utilisé actuellement par la gendarmerie de France, le CBD ne peut pas vous déclarer positif.
Le test anti-drogue au volant ne concerne pas le CBD.

Cependant attention si vous avez fumé des fleurs de CBD avec un taux de THC trop élevé. Ceux-ci peuvent révéler le test salivaire positif.

III°) Reconnaître un bon produit

En Europe, les pourcentages de cannabidiol dans une plante de cannabis varient de 1 à 20 %.
Donc premièrement comme beaucoup de produits à consommer, je vous invite à tester des petites doses de différentes concentration pour mieux vous faire une idée de ce qui vous correspond.

Si vous n'avez jamais bu d'alcool de toute votre vie, et que vous commencé par un verre de spiritueux fort et amer à plus de 50 % votre expérience ne risque pas d'être la meilleure en terme de découverte. C'est pareil pour le CBD.
Néanmoins, même si vous n'êtes pas un druide, un mage noir, ou un scientifique spécialisé dans le domaine certaines caractéristiques pourront vous aider à choisir un produit de qualité.

a) Avant même d'acheter

Renseignez-vous au sujet du fabricant, posez lui des questions (concernant son herbe) sur sa provenance, sa conservation, son transport, etc.
Un bon commerçant doit connaître son produit et être capable de deviner votre monologue interne pour choisir ce qu'il vous faut.

présent, faites confiance à vos sens.

La couleur :

Le parfum :

Comme pour les fruits au marché la couleur doit être vive, un vert éclatant sera synonyme de fraîcheur.
Si au contraire, la couleur semble terne, et manque de couleur vive il est possible que la
plante ai été mal séchée.

Le parfum doit vous envahir. Il doit sentir fort et bon à la manière d'un pur arabica. L'arôme doit être au rendez-vous.

Sur les étiquettes des pochettes de votre herbe, veillez à ce que le pourcentage de CBD et de THC soient explicitement indiqués, en effet la loi le stipule et vous informera sur le professionnalisme de votre distributeur.

De plus, renseignez-vous sur la qualité dite «bio» de votre herbe.
Il est toujours préférable de consommer
un produit sans additif et certifié sans pesticides.

Conclusion :

Le CBD à tout pour plaire, bonne odeur, bon marché, un large éventail de choix et ses vertus ne sont plus à prouver.
Dans la mesure où la France est le premier pays consommateur d'anti-dépresseur et de cannabis sous sa forme
THC, le CBD à de belles années à venir devant lui.

Entre ceux, qui souhaitent arrêter le THC, et utilisent le CBD pour pallier au manque du geste et de l'odeur avec les effets négatifs en moins, et ceux qui souhaitent se relaxer, se détendre, et même se soigner, on a un large public qui risque d'être facilement séduit. Légal et thérapeutique, le CBD est une véritable bombe qui s'implante un peu partout en boutique physique comme en vitrine web.

RETOUR AU SOMMET